banner2banner2banner2banner2banner2banner2

Make my party de Lisa Gachet

Posté par Céline le Mercredi 19 juin 2013 dans decoration, diy, lecture, miam, tendances

Tags:, , , , , ,

make_my_party_3

Mercredi lecture, mais pas que.

Parce que le livre de Lisa Gachet (la plume du blog Make my lemonade) ne fait pas que se lire: il se regarde, se dévore et vous donne envie d’organiser très vite un dîner entre copines ou le goûter d’anniv de votre petit neveu.

L’idée: 5 thèmes de fêtes. Un dîner entre filles, un goûter d’anniversaire pour enfants, un brunch en amoureux, un mariage et Noël. Pour chacun de ces thèmes, Lisa nous propose des recettes gourmandes, des décos DIY, du vêtement à fabriquer soi-même, de la jolie vaisselle… En somme, une ambiance unique et originale pour chaque occasion avec ce petit air radieux du « c’est moi qui l’ai fait! ».

Ce que j’ai aimé dans ce livre: les 5 thèmes vous donnent envie d’inviter tous vos potes à la maison, les explications hyper claires avec photos pour les DIY, les décos de table (avec un petit faible pour tout ce qui vient chez Asleep from day) et surtout le côté très décomplexé et non figé de ce livre. Rien est à suivre à la lettre, c’est une grande source d’inspiration ou chaque idée est interchangeable et à customiser selon vos envies.

Ce que j’ai moins aimé dans ce livre: il est trop court! J’aurais bien lu deux ou trois chapitres de plus (peut-être au prochain livre?).

make_my_party_1

Les pages chouchous: THE gâteau d’anniv et ses bougies animaux, la cascade de ruban et le plafonnier pompons multicolores.

Ce que dit la 4ème de couverture: « Si je vous dis Girls just wanna have fun, vous pensez quoi? Cindy Lauper, certes! Mais encore…Des filles qui ne se prennent pas au sérieux, du rire, du fun? On y est presque…un cocktail, du rose, du fromage, un mur pinata en couverture de survie et…TA-DA voilà votre party! Parce que recevoir et organiser une fête n’est pas forcément reservé aux « desperate housewives« , voici votre guide décomplexé en 200 pages pour vous organiser, sans y penser…

Avec 25 pas à pas, une dizaine de recettes, un camion de conseils et d’anecdotes indispensables…Make my party éclabousse le glaçage parfait de la pièce montée, pour vous apprendre à transposer et développer votre propre créativité. »

avis_lecture_a_lire

L’atelier des miracles de Valérie Tong Cuong

Posté par Céline le Samedi 25 mai 2013 dans lecture

Tags:, , ,

Samedi lecture.

Pour accompagner ce mois de novembre juin qui arrive à grands pas, voici un livre parfait pour cocooner sous la couette en écoutant la grêle tomber sur les carreaux trainasser dans un parc ou sur la chaise longue du jardin.

L’histoire: trois destins croisés, ceux de Millie, Mariette et Monsieur Mike. Trois vies cabossées, toutes abîmées par le quotidien, une enfance ratée, des fantômes du passé impossible à envoyer promener. Ces trois personnages vont se retrouver malgré eux, au même moment, pensionnaires de l’Atelier des miracles, organisation un peu floue dirigée par Jean et qui tente de remettre sur le bon chemin chaque destin perdu ayant échoué à l’Atelier. Point d’optimisme dégoulinant de larmes de bonheur dans ce livre, mais une réflexion sur ce moment où, après des années de lutte ou de faux-semblant, on ne peut aller plus loin. Le corps, le cœur refusent d’avancer jusqu’au miracle d’une rencontre, d’un petit coup de pouce du destin qui nous fait repartir sur d’autres rails, bon ou non.

On ne s’attache pas forcément à tous les personnages. On aimerait parfois en savoir plus, les détails restant en suspens, mais chacun y voit certainement un petit bout de soi qui le rattache au moins à l’un de ces personnages. En somme, un chouette livre sans prétention parfait pour se vider un la tête.

Ce que dit la 4ème de couverture: « Professeur d’histoire-géo, Mariette est au bout du rouleau. Rongée par son passé, Millie est prête à tout pour l’effacer. Quant au flamboyant Monsieur Mike, ex-militaire installé sous un porche, le voilà mis à terre par la violence de la rue. Au moment où Mariette, Mike et Millie hurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son atelier les âmes cassées. Jean, dont on dit qu’il fait des miracles. »

La vie rêvée d’Ernesto G., de Jean-Michel Guenassia

Posté par Céline le Dimanche 16 septembre 2012 dans lecture

Tags:, , ,

Il y a quelques semaines, suite à un sondage auprès de mes amis sur « quel bouquin lire cet été? », je me suis lancée dans le premier roman de Jean-Michel Guenassia, « Le club des incorrigibles optimistes ». Bouquin dévoré en 48h sur la plage de Taormina. Autant dire que l’auteur m’avait vraiment emballée. D’où ma surprise en trouvant son nouveau roman côte à côte avec celui de ma chère Amélie Nothomb à la rentrée. Ce second roman a été dévoré aussi vite que le premier.

L’histoire retrace la vie de Joseph Kaplan, médecin-chercheur Tchèque, né au début du XXeme siècle, et les aléas de son existence. Orphelin très jeune, étudiant à Paris, chercheur à l’Institut Pasteur d’Alger puis prisonnier à ciel ouvert dans son propre pays lors de la dictature communiste.

J’ai aimé ce livre pour les mêmes raisons que j’ai aimé le premier: l’Histoire. Guenassia ne raconte pas seulement l’histoire de ses personnages, mais leurs histoires dans la grande Histoire. Comme une sorte d’engrenage perdu d’avance où les décisions de certains hommes, les guerres, les frontières régissent et transforment vos vies sans jamais pouvoir y faire quelque chose. Il y a une véritable mélancolie de la fatalité, un désenchantement objectif de l’existence face à des faits qui ne vous sont pas propres et qui pourtant vous gouvernent. Jean-Michel Guenassia sait cependant trouver une forme de tendresse et de douceur à raconter la vie des ces hommes et femmes, petits pions du destin. Un vrai roman comme je les aime.

Ce que dit la 4éme de couverture: « De 1910 à 2012 et de Prague à Alger en passant par Paris. La traversée du siècle de Joseph Kaplan, médecin juif pragois. De la Bohème et ses guinguettes où l’on croisait des filles qui dansaient divinement le tango en fumant des Bastos à l’exil dans le djebel, de la peste d’Alger aux désillusions du communisme, voici la vie d’un héros malgré lui, pris dans les tourmentes de l’Histoire. Une vie d’amours et de grandes amitiés, une vie d’espoirs et de rencontres, jusqu’à celle, un jour de 1966, d’un certain Ernesto G., guerrier magnifique et terrassé, échoué au fin fond de la campagne tchèque après sa déroute africaine. »